Costumes traditionnels roumains revisités en collections tendances chics

  • by Razvan Prejbeanu
  • Posted in Recommended manufacturers
  • June 27, 2016
  • 1653 views
  • 0 comments
Costumes traditionnels roumains revisités en collections tendances chics

Deux filles très talentueuses ont mis au goût du jour les costumes traditionnels roumains. Elles présentaient leur collection le 28 mai au siège de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) à Genève. Ces stylistes, diplômées de l’Université d’Art et de Mode de Bucarest ont déjà remporté le premier prix dans plusieurs compétitions. Les robes traditionnelles roumaines ont par le passé inspiré des créateurs comme Yves Saint-Laurent, Jean-Paul Gauthier, Kenzo ou Tom Tord pour ne citer que les plus célèbres.

Iulia Ghenea et Emilia Tudoran sont deux stylistes débordantes d’énergie et de créativité. Elles puisent leur inspiration principale pour leurs collections, dans la beauté et la vitalité des traditions culturelles et coutumes roumaines. Ainsi, les costumes traditionnels reflètent le mode de vie traditionnel du peuple, un document vivant du passé qui témoigne de l’authenticité de la création artistique.

Les costumes roumains ont des motifs et des couleurs différentes selon leur région d’origine. Ils constituent une attraction touristique forte. La « blouse » roumaine, partie principale du costume roumain est appelée « ia » et a été peinte sous ce nom par le peintre français Matisse.

Les matériaux centraux de sa fabrication sont le chanvre, le lin ou la laine. Puis les décorations de perles et les broderies parachèvent le tout, en respectant une harmonie chromatique des formes et des compositions.

Une partie du vestiaire traditionnel a été revisité lors du défilé de fin mai à l’OMPI. Plusieurs modèles présentent des robes au bas transparent avec des imprimés de ramifications (brindilles). Ce motif est très présent dans l’imaginaire collectif roumain, car les bois, les forêts sont une composante prépondérante de l’univers mythique moyenâgeux avec toute une vie sauvage très riche (loups, ours, renards, lynx, etc.). Couplé avec les légendes de Transylvanie, on obtient un argument marketing qui se manifeste à travers des motifs sinueux de branchages qui laissent transparaître un voile de mystère, comme les brumes des Carpates diluant le hurlement des loups de cette région un soir de pleine lune. Un de ces modèle à la robe qui finit en ramifications se compose également d’une brassière assortie ultra chic. En fait il s’agit d’un top découpé aux épaules. Ce genre de top est faut-il le rappeler, un vestige des années 90.

Un cran plus sexy on passe au top aux épaules dénudées présenté sur ce modèle et celui-ci, ce genre de tops étant surtout un incontournable des créateurs américains pour la collections printemps-été 2016.

Autres tendances repérées : la tendance oversize, présentée par une dégaine manches surdimensionnées, donc une excentricité des proportions également mise en exergue dans un modèle de cape surdimensionnée.

Dans les matières tendances, la viscose effectue une percée remarquée. Dans les imprimés tendances, la structure nid d’abeilles et les imprimés ramifications de branches, on l’a vu sont à l’honneur. En outre, les manches et manchettes oversize ou retroussées sont une autre tendance forte des ces collections. Les modèles présentés confirment que les robes et jupes midi reviennent en force puisqu’elles ont été repérées sur bon nombre des défilés new-yorkais. Enfin, un modèle montre que la robe fendue n’est pas que l’apanage des célébrités. Ce modèle avec sa collerette voire sa « fraise à confusion » rappelle certaines périodes fastes de la noblesse de la fin du 16e siècle.

Comments